Zoom sur… Vortex Light

Pleinement investie dans la construction de ses propres autos de compétition, la fratrie héraultaise fonde désormais ses espoirs sur la nouvelle version Light de sa Vortex. Une silhouette à moteur V8 capable de rivaliser avec les meilleures GT4.
Texte et photo Jacques Furet

Ces deux-là sont du genre opiniâtre ! Passés il y a une dizaine d’années du « simple » rôle de pilotes à celui, autrement plus ardu, de pilotes-constructeurs de leurs propres autos de course, Arnaud Gomez et son frère cadet Olivier continuent de parfaire inlassablement leur copie.
Dans leur atelier de Pézenas, au nord de Béziers, une première silhouette baptisée GC10 (GC pour Gomez Compétition, leur enseigne du moment) marqua le début de cette périlleuse aventure en 2010. Equipée d’un V6 Renault et plus globalement conçue selon la réglementation du championnat belge BTCS, cette auto permit alors à nos « frangins » de s’impliquer durablement dans cette discipline, mais aussi dans les épreuves d’endurance des 24 Heures Series, puis les meetings VdeVIl vous reste encore 90% de cet article à lire

Extrait de l’article paru dans Echappement n°630, février 2020, magazine qu’il est possible de commander en format papier ou numérique (iPad, Android, Mac, PC…) sur le site hommell-magazines.com