Var Rallye 2019

Suite aux violents épisodes méditerranéens survenus fin novembre, le rallye du Var s’est déroulé dans des conditions climatiques dantesques qui ont retiré l’intérêt sportif de ce dernier rendez-vous de la saison. La victoire de Sébastien Loeb et les performances de Nikolay Gryazin sont presque passées au second plan.
Texte Emmanuel Naud
Photo Christian Chiquello

La 65e édition du rallye du Var s’annonçait prometteuse. Et pour cause, Sébastien Loeb et Hyundai, fraîchement auréolé du titre constructeur en WRC, faisaient le déplacement sur la Côte d’Azur. Et ce parfum de mondial ne se limitait pas à cet engagement, car Nikolay Gryazin et Ole-Christian Veiby, ténors cette année du WRC 2, se retrouvaient également sur les bords de la Méditerranée.
Pour le championnat de France, tout était joué avant le départ, car le forfait de Nicolas Ciamin assurait déjà la troisième marche du podium à Quentin Gilbert derrière Yoann Bonato et Yohan Rossel, titré depuis le précédent rendez-vous aux Cévennes. Si la lutte pour la victoire semble alors se résumer à une promenade de santé pour Loeb, celle des R5 s’annonce de haute volée, d’autant que certains francs-tireurs comme Stéphane Sarrazin, Raphaël Astier ou Mathieu Arzeno se sont rajoutés à la liste. Tous n’ont qu’une idée en tête, jouer à fond la carte de la performance… Il vous reste encore 90% de cet article à lire.
Extrait de l’article paru dans Echappement n°629, janvier 2020, magazine qu’il est possible de commander en format papier ou numérique (iPad, Android, Mac, PC…) sur le site hommell-magazines.com