Trajectoire Gabriel Aubry

La trajectoire sportive de Gabriel Aubry s’est construite en karting puis en monoplace. Et si celle-ci a bifurqué ensuite vers l’endurance dont Gabriel est aujourd’hui une des valeurs montantes, c’est grâce à un mental à toute épreuve.
Texte Jérôme Leclerc
Photo François Flamand / DPPI

C’est en pleine préparation des 24 Heures du Mans virtuelles que nous avons pu échanger avec Gabriel Aubry. Engagé sur une des voitures du Jota Team Redline, il fait équipe avec le rapide Will Stevens et deux « gamers » de haut rang. Période qui n’est pas de tout repos comme nous le raconte Gabriel : « Je crois que je suis maudit en ce moment. J’ai tout cassé de mon installation de simulation sauf mon siège ! Comme nous jouons tous avec notre propre matériel, il m’a fallu courir partout pour avoir ce qu’il faut en temps voulu. J’ai même fait deux aller-retours jusque Annecy. On s’entraîne tous les jours pour être au niveau des meilleurs. L’équipe est aux quatre coins du monde ce qui nous oblige à communiquer par liaison radio entre pilotes et le staff. Nous préparons la course comme une vraie et avec trois autos, je suis sûr que nous allons faire un bon résultatIl vous reste encore 90% de cet article à lire.

Extrait de l’article paru dans Echappement n°635, juillet 2020, magazine qu’il est possible de commander en format papier ou numérique (iPad, Android, Mac, PC…) sur le site hommell-magazines.com