Sprint Cup by Funyo : le point avec Romain Angebeau

Il se passe toujours quelque chose en Funyo. Ce slogan, institué par les organisateurs de la Sprint Cup by Funyo, prend tout son sens tant le nombreux et coloré peloton des prototypes bretons s’est fait une place de choix parmi les courses support du championnat de France FFSA des circuits !
Texte Jérôme Leclerc
Photo DPPI


Les « Funyo » ne sont pas inconnus dans l’univers de la course automobile française et les pages de votre magazine favoris. Créés il y a une vingtaine d’années par Yves Orhant, les prototypes made in Bretagne se sont construit petit à petit une image de sérieux, de simplicité et ce pour un coût raisonnable. Il y a deux ans, Yves a décidé de prendre du recul tout en gardant un regard bienveillant et passionné sur la destinée de la marque. Ex du bureau d’études de Ligier, Romain Angebeau s’est alors lancé dans l’aventure en reprenant le flambeau. Depuis, beaucoup de choses se sont passées dont l’arrivée, au début de la saison 2019, du championnat Sprint Cup by Funyo en support du championnat de France FFSA GT. Les autos fabriquées à Rennes, offrent ainsi un complément idéal à des rendez-vous mettant en scène la monoplace avec la (F4), les berlines (Clio Cup et 308 Racing Cup) et les GT (Carrera Cup et GT4). Avec quatre courses de vingt minutes fédérant entre trente et quarante engagés par meeting, les « SP 05 » sont donc omniprésentes lors des manches du FFSA GT… Il vous reste encore 90% de cet article à lire.
Extrait de l’article paru dans Echappement n°629, janvier 2020, magazine qu’il est possible de commander en format papier ou numérique (iPad, Android, Mac, PC…) sur le site hommell-magazines.com