Sportive de l’année 2019

Elles sont sept à se disputer le titre de Sportive de l’année Echappement de la cuvée 2019. Cette année, les prétendantes reviennent aux sources et se départagent en Ardèche et dans le Vercors lors d’un périple de pratiquement 2 000 kilomètres, sur certaines spéciales mythiques jadis empruntées (snif !) par le rallye Monte-Carlo ! Il n’en faut pas moins pour désigner la meilleure d’entre elles.

Texte Jacques Warnery
Photos Christian Chiquello
A chaque année qui passe, sa Sportive Echappement. La belle histoire dure depuis 1982 et réunit le meilleur des douze derniers mois. Comme toujours, l’intégralité de la rédaction attend l’événement avec autant d’impatience qu’un enfant devant le sapin de Noël. Les pilotes invités aussi. Après nous avoir aidé à départager quatre grosses GTI lors d’un comparatif réalisé dans le numéro de mai dernier (Echappement n°621), notre Espoir Echappement 2018, Adrien Fourmaux y a pris goût. Le petit jeune a une tête bien faite, est diablement adroit au volant, et en plus il aime ça, alors on en profite ! L’autre récidiviste, c’est notre François Delecour national. Sans lui, la Sportive Echappement aurait la fadeur des filtres à particules que nous imposent aujourd’hui les moteurs essence. Notre pilote-essayeur de luxe qui n’a pas son pareil pour mettre le feu à l’événement a cette fois-ci l’œil encore plus brillant que d’habitude. Normal vu le parcours qui s’annonce. Pas de circuit, ni même de pistard cette année, mais deux rallymen et un délicieux retour aux sources sur les spéciales ardéchoises du Monte-Carlo, s’il vous plaît… Il vous reste encore 90% de cet article à lire.
Extrait de l’article paru dans Echappement n°628, décembre 2019, magazine qu’il est possible de commander en format papier ou numérique (iPad, Android, Mac, PC…) sur le site hommell-magazines.com