Souvenirs : La victoire Rondeau aux 24 Heures du Mans 1980

Il y a quarante ans, Jean Rondeau réussissait un exploit unique dans l’histoire des 24 Heures du Mans : s’imposer au volant d’une voiture portant son nom. Le rêve d’une bande de copains, pionniers du GTP, était devenu réalité.
Texte François Hurel
Photo DPPI

Juin 1975 : au lendemain de sa troisième participation au Mans, Jean Rondeau en a marre. Marre de piloter des « poubelles » qui ne lui laissent aucune chance de se forger un palmarès. Et sans palmarès, impossible d’obtenir un volant d’usine et de gagner les 24 Heures. Pour sortir de ce cercle vicieux, il ne voit qu’une solution : construire la voiture qui pourra le mener jusqu’à la victoire. Autant découvrir l’Amérique ! Rêver ne coûtant pas cher, Jean et ses amis débrident leur imagination autour d’une table du Scarron, sur cette place de la République qui n’accueille pas encore le pesage des 24 Heures. Jean dessine la première esquisse d’une voiture répondant au règlement GTP (Grand Tourisme Prototype) tout juste créé par l’ACO. Ces voitures fermées au large cockpit seront plus lourdes (960 kg mini) et moins performantes que les barquettes du Groupe 6, mais aussi moins chères à construire. Au même instant, à Thorigny-sur-Marne, messieurs Welter et Meunier (WM) se font la même réflexion et voient l’opportunité de se lancer dans l’aventure avec une GTP construite autour du V6 PRVIl vous reste encore 90% de cet article à lire.

Extrait de l’article paru dans Echappement n°635, juillet 2020, magazine qu’il est possible de commander en format papier ou numérique (iPad, Android, Mac, PC…) sur le site hommell-magazines.com