Retrospective sur le 50e anniversaire de Saint-Gouëno

La course de côte de Saint-Gouëno, réapparue au calendrier du championnat de France en 2010, a soufflé ses cinquante bougies au début du mois de juin dernier. L’épreuve située au cœur des Côtes d’Armor, à une trentaine de kilomètres au sud de Saint-Brieuc, allie performances sportives et festival musical sur quatre jours.

Texte Anthony Delahayes
Photo Benoît Gros
Les routes se rétrécissent à mesure que le village se rapproche. D’une deux fois deux voies en direction du littoral breton et au parfum de vacances d’été, le cortège de passionnés bifurque sur une nationale puis une départementale vallonnée. Les préjugés s’effacent. Non, la Bretagne n’est pas plate ! Et il n’y pleut pas tous les jours ! L’immensité du ciel bleuté ce jour-là nous emmène dans le monde ensoleillé des courses de côte provençales ou alpines, non loin du village gaulois d’Astérix et Obélix. La signalétique de la course du jour est discrète mais efficace. Une file de voitures s’engouffre dans un chemin gravillonné, soulève la poussière, puis patiente devant l’entrée du grand parking spectateurs, situé dans plusieurs champs ondulant à travers la campagne… Il vous reste encore 90% de cet article à lire.
Extrait de l’article paru dans Echappement n°628, décembre 2019, magazine qu’il est possible de commander en format papier ou numérique (iPad, Android, Mac, PC…) sur le site hommell-magazines.com