Rencontre avec Alain Muracciole

Durant plus d’un demi-siècle, le récent septuagénaire a fonctionné aux coups de cœur, tant dans ses activités professionnelles que sportives.
Texte et photo Jean Teitgen

Souvent homme de l’ombre, discret et éclectique, sa vie est liée à l’automobile: mécanicien à Grasse, responsable de l’atelier du GCAP (écurie du Groupement des Concessionnaires des Automobiles Peugeot), acteur majeur dans diverses entités de grands constructeurs, « superviseur » chez le loueur Hertz… Sa trajectoire est également passée par d’innombrables initiatives et actions au sein de divers clubs sportifs, essentiellement placés sous le signe du Biscione et des autos à la calandre en forme de… cœur. La compétition automobile lui a ouvert les bras : il s’y est volontiers précipité, en gardant d’innombrables souvenirs ; on se plaît à les écouter durant des heures, ponctués parfois d’un rire, là encore mesuré, ou d’une mine attristée, s’agissant d’un ami disparu. Cœur sur la main, il conseille par téléphone un copain remontant à l’autre bout de la France une culasse, ou extrait de l’une de ses nombreuses boîtes à malices une vis de ralenti pour une connaissance… Il vous reste encore 90% de cet article à lire
Extrait de l’article paru dans Echappement n°632, avril 2020, magazine qu’il est possible de commander en format papier ou numérique (iPad, Android, Mac, PC…) sur le site hommell-magazines.com