Rallye du Var 2015 : de la bagarre à tous les étages

© Coeffe
© Coeffe
© Coeffe

Avec plus de 190 engagés (plus une cinquantaine de VH), le rallye du Var réunit un plateau conséquent, mais aussi de grande qualité. Après quelques incursions en 2e division, voire en national, Eric Brunson et David Salanon sont de retour dans la cour des grands au volant de leur Fiesta WRC respective, tandis que Pierre Roché conserve la Mini JCW déjà  alignée au Critérium des Cévennes. Pour y avoir déjà battu les WRC sur la 208 T16 de CHL Sport Auto, Yoann Bonato sera également attendu parmi les favoris. Mais il aura déjà fort à faire avec une catégorie R5 particulièrement musclée, composée d’ autres 208 T16 pour Eric Mauffrey, Jean-Mathieu Leandri, Jonathan Hirschi et Charles Martin, de DS3 R5 pour Quentin Gilbert, Marc Amourette et Philippe Greiffenberg ainsi que deux Skoda Fabia R5 pour Freddy Loix et Jean-Michel Raoux. A suivre aussi une belle brochette de 207 S2000, notamment, celles de Sylvain Michel, Franck Lions ou Ludovic Gal. Enfant adoptif du pays, notre expert François Delecour, jouera les francs tireurs en GT+ , au volant d’une Porsche 997 Cup engagée avec l’aide de Castrol et du concessionnaire Porsche de Fréjus.

© Chiquello
© Chiquello

Un étage au dessous, la bataille en R3 s’annonce somptueuse: outre les DS3 R3 du Citroën Racing Trophy pour un ultime match avec Dubert, Hauswald et Rossel en pointe, notre espoir de l’année 2013, Axel Garcia, vu en ouvreur aux Cévennes et avec nous à La Sportive de l’année (photo ci-contre), retrouvera cette fois  un numéro sur les portières de sa DS3 R3T, Mathieu Margaillan disposant également d’une auto identique. Côté Renault, Manu Guigou sera épaulé pour l’occasion par Jérémie Sérieys, sur une autre Clio R3T Automéca. En R2, la 208 Rally Cup vivra sa dernière manche, et si Suarez est déjà titré, tout reste à faire en Junior, Jordan Berfa tenant la corde. Enfin, en R1, Laurent Pellier, lui aussi déjà sacré champion de France Junior, aura à cœur de terminer en beauté, notamment face à Romain di Fante qui évoluera quasiment à domicile. Bref, du beau monde… Frédéric Billet