Rallycross Kerlabo-Cohiniac 2019

Si Samuel Peu a depuis bien longtemps posé son empreinte sur ce championnat de France Supercar, Philippe Maloigne devait quant à lui absolument s’assurer d’une performance de choix à Kerlabo pour tenter d’inverser la dynamique. Pour autant, c’est une nouvelle fois la structure Pailler Compétition qui a su tirer son épingle du jeu dans les Côtes d’Armor en alignant un quatrième succès en autant de sorties.
Texte Nicolas Dubernard
Photos P. Simenel / AFOR

Les deux leaders du Supercar tricolore n’auront même pas eu le loisir de participer au sprint final et il est étrange d’observer à quel point le destin de deux pilotes peut être à ce point lié. Pour Peu comme pour Maloigne, c’est une sinistre chute survenue à l’avant du peloton qui s’est chargée de régler leur cas sur un vulgaire sprint intermédiaire où une erreur de l’un scellera le sort de l’autre… Il vous reste encore 90% de cet article à lire.
Extrait de l’article paru dans Echappement n°625, septembre 2019, magazine qu’il est possible de commander en format papier ou numérique (iPad, Android, Mac, PC…) sur le site hommell-magazines.com