Peugeot Concept GTI : la résurgence du mythe

peugeot gti 208

peugeot gti 208Si pour le visiteur moyen, le salon de Genève servira surtout de rampe de lancement à la 208, pour les amateurs de véritables sportives, il signifiera plutôt la résurgence d’une appellation mythique chez Peugeot, celle de GTi !

Dans un premier temps, ce sigle ne sera apposé que sur un « concept », mais celui-ci semble déjà tellement proche d’un modèle de série, qu’il est naturel d’imaginer la commercialisation d’une version grand public en cours d’année, vraisemblablement après le Mondial de l’automobile de Paris, en octobre prochain. En attendant, la simple observation du « proto » nous fait déjà saliver.

Lignes puissantes, ailes gonflées, jantes à cinq branches de 18 pouces (portant des enveloppes de 215/40), sortie d’échappement chromée en deux parties… Et ce fameux badge GTi sur la custode, comme sur les 205 GTI 1.6 et 1.9 d’époque. Une présentation franchement sportive et à la française, comme le souligne la touche tricolore sur la lame intégrée au bouclier avant. L’habitacle ensuite, semble tout aussi convaincant avec sa planche de bord revêtue pour l’occasion d’Alcantara, son volant en cuir, seS sièges baquets en nappa, son pommeau du levier de vitesses en alu brossé ou ses compteurs à rétroéclairage rouge. peugeot 208 gti
La lecture de ces derniers justement, trahit un régime de rotation moteur pas très élevé : compte-tours avec zone rouge débutant à 6 250 tr/mn. Ce qui n’a rien d’étonnant, puisque, côté mécanique, la future 208 GTi sera dotée du bloc de la RCZ THP 200. A la base, ce quatre cylindres suralimenté à levée et calage des soupapes variable, développe 200 ch. Ici et là, on murmure que dans la 208 il pourrait fournir quelques destriers supplémentaires. Si seulement !