La Ford Mustang 2.3 face à la Honda Civic Type R

FORD MUSTANG-012 HONDA CIVIC TYPE R-012La rencontre de deux cultures opposées ne signifie plus aujourd’hui une opposition, mais au contraire un partage pour une explosion atomique de passion. L’américain Ford, le créateur d’une race de sportives qu’il élève depuis plus d’un demi-siècle et le japonais Honda, l’orfèvre de la meilleure traction du monde redoublent de talent rien que pour notre plaisir.
Texte Louis Philippe Da Fonseca
Photos Christian Chiquello
Les autos évoquant la performance jouissent d’un haut pouvoir de séduction souvent subliminal. Ford l’a observé très tôt. Dès 1964, il extrapole d’un modèle de grande série une sportive avec une carrosserie inédite plus racée. La Mustang, du nom du cheval sauvage des plaines de l’Ouest, devient alors le symbole de cette Amérique. Par ricochet, elle devient aussi l’emblème de toute une catégorie baptisée « pony car » aussi incontournable outre-Atlantique que celle des GTI sur le Vieux Continent.
De l’autre côté du Pacifique, la Civic, la quarantaine parfaitement assumée, possède également son histoire. Initialement uniquement fonctionnelle, elle a évolué en sex-appeal. Pimpante puis toujours plus sportive, l’égérie de la marque a partagé avec le « GTIste » les déclencheurs de passion comme le VTec pour prendre des tours comme une moto ainsi que le concept Type R, racé et radical… Il vous reste 95% de cet article à lire.

Extrait de l’article paru dans le n°579 d’Echappement (novembre 2015), magazine qu’il est possible de commander en format papier ou numérique (iPad, Android, Mac, PC…) sur le site hommell-magazines.com