Interview Bernard Darniche, candidat à la présidence de la FFSA

La période de confinement étant propice aux projets, Bernard Darniche, icône des rallyes français a décidé de rejoindre la liste « Pour une nouvelle FFSA » en vue de la prochaine élection présidentielle à la Fédération Française du Sport Automobile qui devrait avoir lieu au plus tard en avril 2021.
Propos recueillis par Jérôme Leclerc et Emmanuel Naud
Photo DPPI


Bernard, vous souhaitez vous présenter à l’élection de la Fédération Française du Sport Automobile. Pourquoi ?
En fait, ce qui est drôle, c’est qu’en 2004 Jean-Pierre Nicolas et d’autres personnalités de la course avaient pour idée que quelqu’un issu de la « pratique » prenne les rênes de la FFSA. Ils ne m’en avaient pas parlé mais j’étais la personne qu’ils souhaitaient mettre en place. Cela n’a pas abouti, mais c’est à partir de là, que la FFSA a commencé à modifier ses statuts. C’était peut-être une première épine dans un système bien huilé et le début du clivage entre la Fédération et le terrain. J’ai une légitimité en termes de sécurité, une bonne expérience des rouages politiques, des procès ministériels et ce depuis longtemps puisque Jacques Chirac m’avait sollicité. Mais j’ai toujours souhaité rester libre de ma parole et de mes actes. Alors rejoindre et porter cette idée d’une « Nouvelle FFSA » me va bien. Pas pour une opportunité de carrière, mais plutôt pour insuffler et accompagner un mouvement qui sera rapidement transmis à des plus jeunesIl vous reste encore 90% de cet article à lire.

Extrait de l’article paru dans Echappement n°635, juillet 2020, magazine qu’il est possible de commander en format papier ou numérique (iPad, Android, Mac, PC…) sur le site hommell-magazines.com