Finale de la Coupe de France de la Montagne 2019 : Sarmentelles Beaujolaises

Le pilote de la Norma M20 FC fait d’une pierre deux coups en remportant la finale de la Coupe de France : il inscrit pour la première fois son nom à la prestigieuse épreuve et, par la même occasion, devient le premier vainqueur de la nouvelle montée des Sarmentelles Beaujolaises.
Texte Anthony Delahayes
Photo Benoît Gros

Pour la vingtième bougie de la finale de la Coupe de France, le cap fut mis sur une région bien connue des montagnards, le Beaujolais. On put jouer la facilité et se rendre sur la montée de Marchampt pour y fêter la montagne amateur. Mais l’ASA Beaujolais n’eut pas comme ambition de rester sur leurs acquis, comme l’expliqua Chrystèle Petit, la présidente, lors des premiers tours de roues le samedi après-midi : « Nous sommes repartis d’une page blanche, sourit-elle. C’était notre propre choix, parce que nous ne voulions pas l’organiser sur la montée de Marchampt, qui nous aurait fait perdre la manche de championnat de France. De plus, nous ne gênons pas les vignerons en pleines vendanges. » Ce choix, c’était d’organiser la première montée des Sarmentelles Beaujolaises comme nouveau cadre de la finale. Le point fort ? Un tracé inconnu des montagnards, ce qui nivelle les différences pouvant se créer avec la connaissance du terrain… Il vous reste encore 90% de cet article à lire.
Extrait de l’article paru dans Echappement n°627, novembre 2019, magazine qu’il est possible de commander en format papier ou numérique (iPad, Android, Mac, PC…) sur le site hommell-magazines.com