Essai Secma F16 Turbo 2020

Ne vous fiez pas à sa bouille gentillette et à son gabarit liliputien. La Secma F16 turbo est plutôt du genre à ne pas s’en laisser compter. Surtout qu’elle vient d’hériter du nouveau 1.6 THP de la banque PSA qui porte sa puissance de 205 à 225 ch. Vous êtes prêts ?
Texte Jacques Warnery
Photo Christian Chiquello

Sa proue atypique pour ne pas dire gentiment tarabiscotée intrigue autant qu’elle amuse. Sa poupe dans l’esprit buggy et ses phares qui rappellent ceux des anciennes Citroën Ami 6, aussi. Ce sont pourtant bel et bien ses dimensions minuscules qui étonnent au premier regard. Avec moins de 3,20 m, la Secma F16 Turbo souffle un vent de fraicheur dans un paysage automobile de plus en plus cadré. Un vrai jouet qui décoince autant les zygomatiques qu’il s’adresse aux grands garçons. Parce que derrière sa gentille bouille de batracien, la bestiole en question est plutôt du genre grenouille venimeuse à ne pas sous-estimer. Comprenez par là qu’avec son moteur de 225 chevaux implanté en position centrale/arrière et ses 657 kilos tout mouillés, cette propulsion sans aucune assistance dispose de tous les ingrédients pour se mériter. Et en plus, elle est française et propose des performances sensiblement comparables à celles de la toute dernière Alpine A110S pour 34 900 Ä seulement. Le tout sans le moindre malus écologique s’il vous plaît ! Alors on signe où ?Il vous reste encore 90% de cet article à lire.
Extrait de l’article paru dans Echappement n°638, octobre 2020, magazine qu’il est possible de commander en format papier ou numérique (iPad, Android, Mac, PC…) sur le site hommell-magazines.com