Essai Porsche 718 Cayman GT4

Alors que l’offre classique de la gamme 718 Cayman s’est cassée la voix, sa version GT4 relance les dés. En s’offrant un châssis plus radical et un flat-six atmosphérique, cette variante promet des lendemains qui chantent pour une sportivité sans filtre. Vraiment ?
Texte Jacques Warnery
Photo Porsche AG

Ah, ce n’est pas une 911 ? Si j’avais su, je ne serais pas venu ! » Derrière la plaisanterie de notre photographe se cache une vérité bien sentie. Pour l’offre sportive « inférieure » de Porsche, la reine 911 reste souvent une grande sœur bien encombrante. Sans rentrer dans une polémique stérile, la doublette Boxster-Cayman mérite amplement son prestigieux blason, mais aux yeux de quelques puristes elle souffre parfois d’une réputation de « 911 du pauvre », voire d’un choix par défaut pour qui ne peut s’offrir l’icône de Zuffenhausen. Depuis l’été 2016, la mise en place de la gamme 718 qui impose des moteurs à 4 cylindres à plat et suralimentés par turbo fait autant grincer des dents que les oreilles délicates. Depuis quelques mois, l’arrivée du 718 Cayman GT4 redonne de l’espoir aux mélomanes. D’abord, parce que le plus turbulent des rejetons de la gamme se radicalise grâce à un châssis entièrement revu pour la piste, comme le précédent génération 981. Ensuite, parce qu’il étrenne un inédit flat-six atmosphérique fort de 420 chevaux… Il vous reste encore 90% de cet article à lire.
Extrait de l’article paru dans Echappement n°632, avril 2020, magazine qu’il est possible de commander en format papier ou numérique (iPad, Android, Mac, PC…) sur le site hommell-magazines.com