En aparté…. avec Christian Gazaud

Par sa virtuosité, sa témérité et une approche de la compétition qui ne souffrait d’aucune concession, Christian Gazaud s’est hissé sur l’avant-scène du rallye à la charnière des années 80/90. Sans doute bien trop brièvement…
Texte Jacques Furet
Photo DPPI

Si la carrière à haut niveau de Christian Gazaud fut relativement courte, elle n’en a pas moins laissé d’impérissables souvenirs à bon nombre de passionnés de rallyes. Alternant exploits chronométriques et, parfois aussi, folles cabrioles, l’homme eut le mérite de remporter les deux formules de promotion les plus disputées de l’époque, la Coupe R5 GT Turbo puis le Volant Peugeot 309, grâce à un pilotage flamboyant et une exceptionnelle pointe de vitesse. Récompensé dans les deux cas par une saison sous les couleurs officielles du constructeur, il vécut alors deux expériences qui demeurèrent malheureusement sans lendemain. Au soir de la seconde, fin 1992, Christian Gazaud préféra tirer un trait prématuré sur sa carrière de rallyman, sans avoir eu le temps ni les véritables opportunités de se forger un palmarès à la hauteur de son talent. Aujourd’hui en charge avec son frère de la biscuiterie artisanale créée par ses parents à Montcuq, dans le Lot, Christian est passé à une autre vie depuis bien longtemps. Mais les souvenirs demeurentIl vous reste encore 90% de cet article à lire.

Extrait de l’article paru dans Echappement n°634, juin 2020, magazine qu’il est possible de commander en format papier ou numérique (iPad, Android, Mac, PC…) sur le site hommell-magazines.com