Ecurie de course Team GTR33

Après l’annonce de la division du Trophée Berline en deux plateaux, le sort du Team GTR33 au sein du TTE était incertain. Mais pour les frères Rigon et leur équipe, aucune équation n’est insoluble.
Texte et photo Cédric Batifoulier

A l’orée de l’automne dernier, dans le box du Team GTR33, la joie semble régner. C’est samedi, jour de « qualifs ». A même le sol, fidèle reproduction du tracé de Nogaro où nous nous trouvons, un circuit électrique attire les curieux des box voisins. « Manu » Fabre est aux commandes d’une McLaren F1 GTR et propose à qui veut les manettes de l’autre modèle réduit. Antoine Rigon, qui a minutieusement conçu le tracé, semble s’excuser : « Je n’ai pas trouvé de Lotus. » Le tableau reflète la philosophie du team : le souci de la perfection dans la bonne humeur. Pourtant ce jour-là le moral n’est pas au plus haut : la 111, voiture « leader », semble rencontrer un problème mécanique important. Afin d’éviter le risque de casse moteur, Mathieu Rigon décide de ne pas prendre le départ de la course… Il vous reste encore 90% de cet article à lire

Extrait de l’article paru dans Echappement n°630, février 2020, magazine qu’il est possible de commander en format papier ou numérique (iPad, Android, Mac, PC…) sur le site hommell-magazines.com