Dacia Sandero, une F2000/13 pas comme les autres

Dans son antre, sur les hauteurs du Forez, Jérôme Rousson imagine et met au point des autos originales, à l’image de cette Dacia Sandero.
Texte Philippe Lafont
Photo K. Rousson
Agent Renault Dacia à Saint-Pal-de-Chalencon depuis 1995, Jérôme n’en est pas à son coup d’essai. Cette fois, il a jeté son dévolu sur une Sandero qu’il destine à la très disputée classe F2/13 en rallye. Mais pourquoi le choix de cette voiture ? « Non seulement parceque je suis revendeur de la marque, mais aussi par le fait que j’aime concevoir des autos qui sortent des sentiers battus. Pouvoir innover avec des solutions se trouvant dans les pièces vendues par le constructeur m’offre un challenge très intéressant. » Toutefois, sur le papier, le projet ne s’avérait pas si simple, même si David Moulin en fait rouler une en rallycross. L’homologation en F2000 n’était en effet pas gagnée auprès de la FFSA. « Il a fallu voir avec le technique de la fédération pour que je puisse envisager la construction de la voiture. La caisse devait recevoir un arceau digne de ce nom. Matter me fut fortement conseillé afin de pouvoir disposer des gages d’exigence requis. Lorsque je leur ai présenté mon projet, ils furent enthousiaste et l’aide qu’ils m’ont apporté est immense. J’ai récupéré la Sandero en août dernier, le montage pouvait donc commencer. » Du reste, la cage de cet arceau est siglée d’un superbe no 1 dont Jérôme est fier. Pour ce qui est des liaisons au sol, tout restait à faire, mais les idées lumineuses ne manquent pas dans ce crâne bien faitIl vous reste encore 90% de cet article à lire.
Extrait de l’article paru dans Echappement n°637, septembre 2020, magazine qu’il est possible de commander en format papier ou numérique (iPad, Android, Mac, PC…) sur le site hommell-magazines.com