Course de côte Mont Dore-Chambon sur Lac

La crise sanitaire a amputé le championnat de France de la Montagne d’une majeure partie de ses épreuves. Les organisateurs et la FFSA se sont mobilisés et ont mis sur pied six manches, en trois rendez-vous.
Texte Anthony Delahayes
Photo Benoît Gros

La carte de France des épreuves fait mauvaise mine. Des treize points initialement dessinés, trois auront survécu au cataclysme causé par l’épidémie de la Covid-19 et composeront donc, à eux seuls, le championnat complet. Malgré les inquiétudes émises en mars, compte tenu de sa proximité avec le premier cluster français, le rendez-vous de Turckheim fut finalement confirmé pour début septembre. Quant à Bagnols Sabran, première victime de la série d’annulations, elle conclura, après report, ce petit tour de France à l’aube du mois d’octobre.
Une fois n’est pas coutume, le coup d’envoi fut donné en Auvergne, au Mont-Dore, au cœur de l’un des paysages les plus emblématiques de la montagne française. Un meeting à l’opposé du dernier en date, disputé alors sous la pluie et dans le froid et le brouillard. Pour la reprise, la chaleur enveloppa les mécaniques et les hommes, comme le masque rendu obligatoire dans le paddock. Malgré ces contraintes, le plus important était de se retrouver, près d’un an après la dernière épreuve, à Limonest. « Nous avons eu une réunion par visioconférence au mois de mai avec les pilotes et les organisateurs, précise Jean-Marc Roger, président de la commission Montagne à la FFSA. Le but était de sauver le championnat, et notre idée fut d’organiser deux courses sur un seul meeting. » Exit le cumul des deux meilleures montées. Cette année, la meilleure des deux manches sera retenue, chaque jour de course. Une nouvelle organisation que la caravane montagnarde prit avec plaisir. « Il y avait une inquiétude sur la mise en place réglementaire, mais ça s’est bien mis et cela semble faire l’unanimité. Même les plus critiques approuvent », souffle Jean-Marc Roger, soulagéIl vous reste encore 90% de cet article à lire.
Extrait de l’article paru dans Echappement n°637, septembre 2020, magazine qu’il est possible de commander en format papier ou numérique (iPad, Android, Mac, PC…) sur le site hommell-magazines.com