Coupés GT 86 et BRZ : frères siamois

Issues du même projet, les versions définitives des coupés GT 86 (Toyota) et BRZ (Subaru) viennent d’être conjointement dévoilées au dernier salon de Tokyo. Outre les quelques effets de style propres aux signatures visuelles de chaque marque, tous les autres composants de ces autos sont identiques et bénéficient des savoir-faire spécifiques de chaque marque. Par exemple, le quatre cylindres à plat de 1 998 cm3 récemment mis au point par Subaru est ici doté de la technologie D-4S imaginée par Toyota. Rappelons qu’en l’occurrence, il s’agit d’un système de carburation à deux injecteurs par cylindre (l’un opérant directement dans la chambre de combustion, l’autre dans le conduit d’admission) lequel autorise un taux de compression relativement élevé (12,5 : 1) pour des valeurs de puissance (200 ch) et de couple maxi (20,9 mkg) étalées sur une large plage des régimes. Disposé longitudinalement, et légèrement en retrait du train directeur, ce bloc est accouplé à une boîte de vitesses manuelle (une transmission automatique est également proposée en option) laquelle, via ses six rapports, transmet la puissance aux seules roues arrière avec l’aide d’un autobloquant mécanique. Sachant que l’incontournable correcteur électronique de trajectoire est dans les deux cas débrayable, il faut donc s’attendre à des typages dynamiques plutôt sportifs. Au départ commercialisés en Asie et en Amérique, ces deux coupés devraient être disponibles en Europe au deuxième semestre 2012…
Quant aux prix, même s’ils restent encore à définir étant donné les fluctuations des échanges yens/euros, ils devraient s’avérer extrêmement compétitifs. En coulisses, on évoque déjà la somme de 30 000 euros !