Coup de projecteur sur… Pierre Ragues

Pendant deux mois, Pierre Ragues a été contraint d’enchaîner les tours de son salon plutôt que ceux de circuits. Un comble, voire une punition, pour celui qui les week-ends pilote des autos de course et la semaine l’entreprise familiale !
Texte Jérôme Leclerc
Photo DPPI

Douze participations aux 24 Heures du Mans vous classent un homme dans la catégorie des pilotes d’expérience. La preuve : au moment de reconstruire une triplette gagnante en vue de conserver ses titres mondiaux en LMP2 et sa victoire dans la classique mancelle, Philippe Sinault a tout de suite appelé Pierre Ragues. « De façon naturelle et évidente, Pierre fait partie de la famille et nous savons ce qu’il peut nous apporter », nous a confié le patron de Signatech. Né le 10 janvier 1984, Pierre a de qui tenir, à savoir de Marcel son papa. Celui-ci a joué du cerceau en course de côte dans tout ce que la Normandie compte comme épreuves. Très tôt, le fiston colle aux basques de son paternel jusqu’à tard dans la nuit lorsque Marcel bricole son auto dans son garage. Puis à neuf ans, il commence à fréquenter la piste de location de karting de Cabourg et trouve au pied du sapin de Noël 1994 un magnifique « MG/RKD » lequel marquera sa dixième année de vie… et aussi ses débuts en compétitionIl vous reste encore 90% de cet article à lire.

Extrait de l’article paru dans Echappement n°634, juin 2020, magazine qu’il est possible de commander en format papier ou numérique (iPad, Android, Mac, PC…) sur le site hommell-magazines.com