Championnat de France des rallyes : Cœur de France

Piqué au vif par Yohan Rossel lors de la première étape, Yoann Bonato a profité de l’arrivée de la pluie dimanche matin pour retrouver la première place et renouer avec une victoire qui lui échappe depuis le « Charbo » en avril dernier. Deuxième après avoir mené le rallye, Rossel se rapproche à grands pas du titre de champion de France.
Texte Emmanuel Naud
Photo Christian Chiquello

C’est une habitude en championnat de France, pilotes, officiels et partenaires se réunissent avant le départ du rallye pour la traditionnelle conférence de presse. Ce rendez-vous, malgré les efforts de chacun, est bien souvent fastidieux… Depuis quelques mois, Yoann Bonato prend un malin plaisir à éviter les banalités d’usages en racontant une anecdote un peu décalée. Cette fois, le double champion de France en titre relate une scène du film Cars 3 qu’il regardait avec son fils. Flash McQueen, le héros s’interroge auprès de son boss, Doc Hudson, « quand vais-je savoir que je dois arrêter ? » « Les jeunes te le feront comprendre », répond alors Doc à Flash. De quoi déclencher les rires de l’assemblée présente ce vendredi soir. Distancé de moins de 5 secondes de Yohan Rossel après la longue première étape de 150 kilomètres, Bonato semble confiant pour la dernière journée, disputée sans assistance et avec une météo menaçante. « Si la pluie fait son apparition, comme c’est prévu, le choix des pneus va être décisif d’autant qu’il y a beaucoup entre la première et la dernière spéciale de la journée. Il faudra trouver un bon compromis dans les gommes, un peu dans l’esprit du Monte-CarloIl vous reste encore 90% de cet article à lire.
Extrait de l’article paru dans Echappement n°627, novembre 2019, magazine qu’il est possible de commander en format papier ou numérique (iPad, Android, Mac, PC…) sur le site hommell-magazines.com