Championnat de France de rallycross : le retour de Laurent Terroitin

Après trois titres de champion de France Supercar glanés au début des années 2000, Laurent Terroitin est sur le point de mettre un terme à une pause longue de quinze ans. En septembre prochain, c’est sur ses terres de Mayenne que cette référence de la discipline remettra le contact aux commandes d’une DS3 « maison » en s’en tenant à une philosophie alliant simplicité et pragmatisme.
Texte Nicolas Dubernard
Photo Laurent Terroitin Motorsport

Un palmarès impressionnant et un coup d’œil forcément pertinent. Durant l’ère « Jean-Luc Pailler » et les 11 titres accumulés par cette légende vivante du rallycross français, Laurent Terroitin s’était à l’époque déjà mis en évidence. Si rares furent les pilotes capables d’éteindre le feu sacré du seul champion d’Europe tricolore de l’histoire du Supercar, Laurent Terroitin avait réussi l’exploit de remporter trois couronnes entre 2000 et 2004. Une performance qui en dit fatalement long sur la qualité des choix techniques opérés à l’époque sur la Citroën Xsara que l’intéressé s’est employé à repenser en adaptant son niveau de lecture aux enjeux actuels d’une catégorie Supercar reconfigurés par l’afflux de montures en provenance des championnats internationaux. « On a souffert pour construire cette DS3 mais je suis extrêmement ravi du travail qu’on a pu abattre au cours des derniers mois. Honnêtement, je pense que nous aurons une arme efficaceIl vous reste encore 90% de cet article à lire.

Extrait de l’article paru dans Echappement n°636, août 2020, magazine qu’il est possible de commander en format papier ou numérique (iPad, Android, Mac, PC…) sur le site hommell-magazines.com