Avant-première : les GTI 2020-2022

Malmené par l’entrée en vigueur des nouvelles normes d’antipollution WLTP, par le durcissement conséquent du malus écologique et, cerise sur le gâteau, par l’arrêt des chaînes de production consécutif à la crise du coronavirus, le segment des petites sportives est plus que jamais dans la tourmente. Profitant de notre confinement forcé, nous avons fait un point sur l’avenir de nos chères GTI… Bien nous en a pris, car si certains projets – notamment français – en sont encore aux premiers balbutiements, des très gros calibres arrivent bel et bien !
Texte Jorge Clavell
Illustration Clavet Design Création

Apparu en 1974 lorsque la Golf éponyme arriva sur le marché, le terme « GTI », pour Grand Tourisme Injection, désigne désormais une toute « petite » compacte performante d’environ 4 mètres de long et basée sur une approche sportive. Ce qui par la suite est devenu un phénomène de société au vu des nombreuses variantes revendiquant plus ou moins directement un tel penchant, a connu ses heures de gloire au milieu des années 80, période pendant laquelle toute marque qui se respectait se devait de proposer un tel modèle. Parmi elles, les firmes françaises ont toujours figuré en première ligne. Passons très vite sur le cas Citroën – dont la pittoresque Visa GTi ne convaincra jamais personne – Renault, avec « ses » fougueuses R5 GT Turbo et Peugeot avec ses mémorables 205 et 309 GTI ont porté autant qu’ils ont dominé ce créneau des années durant. Mais cela, c’était avant. Car aujourd’hui, les produits tricolores brillent surtout par leur absence : Clio R.S. et 208 GTi ayant été purement et simplement effacées des catalogues… Il vous reste encore 90% de cet article à lire.

Extrait de l’article paru dans Echappement n°634, juin 2020, magazine qu’il est possible de commander en format papier ou numérique (iPad, Android, Mac, PC…) sur le site hommell-magazines.com